Cowboys de papier…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hier se tenait le Saloon de la petite édition et de la chose imprimée à Grenoble, quartier Championnet. A l’origine de l’initiative, la librairie spécialisée jeunesse et beaux livres Les Modernes, et l’atelier Octobre, spécialisé dans la publication de livres et d’objets graphiques. J’étais sur place pour filer un petit coup de main, et cette journée fut pleine de jolies rencontres, de soleil et d’images !

Impression

Au programme : plusieurs stands d’ateliers et d’artistes, ateliers d’écritures, collages, sérigraphie, fanzines, battle de craie dans la rue, tout ça accolé au Marché des Créateurs du quartier Championnet. J’ai voulu testé la sérigraphie (je suis fan de ce procédé mais je n’ai jamais essayé) et j’ai l’impression que cette quête est sans fin : au final j’ai abandonné l’atelier avant même de commencer la couleur, puisque qu’après avoir récupéré nos dessins, les animateurs de l’atelier ne nous ont pas expliqué en quoi consistaient les différentes étapes, nous n’avons donc rien manipulé, et au bout d’un moment tout le monde a disparu, dans le vortex de cette journée ensoleillée ! Mais pas grave, je suis repartie avec plein d’idées, de contacts, d’images plein la tête, et encore merci aux organisateurs et aux participants, notamment à ceux qui ont accepté de répondre à mes questions, qui m’ont expliqué certaines techniques, qui m’ont fait partager leurs envies, leurs passions, leurs créations !

Voici quelques uns de mes coups de cœur de ce samedi :

– Le travail très fin de Ninon Mazeaud, jeune artiste qui utilise la sérigraphie, la linogravure et le off-set pour réaliser de petits ouvrages graphiques. J’ai adoré son livre Les îles abandonnées, sur le thème des îles fantômes.

– La publication Cristal Lyrics : ce collectif propose chaque trimestre une publication mêlant arts visuels et poésie. Le résultat donne une affiche A3 réalisée par un jeune artiste local sur le recto, et une sélection de poèmes envoyés par des lecteurs sur une thématique précise sur le verso. Une initiative très chouette qui mériterait un tirage sur un papier un peu plus agréable, à grains !

–  Le collectif artistique L’Homme Perdu, qui fédère 3 associations (Culture ailleurs, Corps et âmes et le collectif 642), et leur production Charbonniers, qui nous parle des charbonniers, qui livraient et vendaient le charbon de bois, le tout sérigraphié avec des encres créées à partir de résidus de végétaux ou de charbon. Ca donne un rendu très organique, et très précieux à la fois.

– Les beaux marque-pages en papier découpé d’Isabelle Claudel, qui nous font voyager en Afrique avec leurs girafes et leurs baobabs !

– Les œuvres du collectif DeepRose, qui jouent subtilement sur les mots et les lettres composant son nom. J’ai particulièrement apprécié la production personnelle de Maud Guerche, moitié du duo.

– Les œuvres atypiques de Myriam Ribon, jeune artiste qui jongle entre plusieurs médiums (photographie, peinture) et qui n’hésite pas à explorer différents matériaux de production !

J’espère vivement qu’il y aura d’autres éditions de cet évènement, chaleureux mais également nécessaire au soutien des micro-éditeurs et artistes du papier !

Peut-être à l’année prochaine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s